Histoire - Saint-Georges Boy Scouts Gand

Histoire

Si tous les feux de camps que "St-Georges" alluma brûlaient encore ce soir en tous coins de pays, la lune pâlirait devant tous les éclats des tisons rougeoyants et de la flamme hardie !

1924

Routier au clan des 'Swallows', totemisé Hirondelle bleue,yu
L'effectif est d'une dizaine de scouts et quelques routiers.
Et du soir au matin le premier jour fût…
Grâce à la mise à disposition d’une ancienne forge Boulevard des Martyrs, par papa Van Driessche, le premier noyau put se loger.
Et du soir au matin le deuxième jour fût…
Les premiers scouts furent groupés en patrouille ; se furent les Cerfs
Et du soir au matin le troisième jour fût…

1928

Vite les effectifs augmentèrent ce qui donna les patrouilles des Chats et des Lions.
Et du soir au matin le quatrième jour fût…

1931

Il fallut attendre 1931 pour trouver trace de la quatrième patrouille, la mienne, les Ecureuils.
Et du soir au matin le cinquième jour fût…
Les trop âgés pour rester scouts passèrent dans la branche ‘Routiers’ sous le nom de Clan du Roc.
Et du soir au matin le sixième jour fût…
Le septième jour les frères fondateurs se reposèrent !Mais le « Big-Bang » original des Chevaliers de Saint-Georges continua son incontrôlable expansion, voici quelques étapes remarquables :

1932

Avec appréhension je découvre le local au fond d'une sombre ruelle du Boulevard des Martyrs. Il s'agit d'une ancienne forge de monsieur Van Driessche dont le chantier naval se trouve derrière sur un bras de la Lys aujourd'hui comblé et occupé par la firme Securex.
Je fais connaissance avec les fondateurs et mon C.P. Rogger Lippens. Avec les autres scouts et les routiers nous formons un effectif de 20 membres environ.

1935-1936

Exposition d’Art et de Technique scoute au local.

1937

Participation de 18 membres de Saint-Georges au Jamboree de Vogelenzang (Pays-Bas) où se retrouvent 35.000 scouts de tous pays ! Baden Powell était présent ! Difficultés communautaires (déjà !) entre nos drapeaux belges et les lions flamingants des troupes de notre sous-camp. Saint-Georges refuse de co-exister avec leurs belliqueux voisins. Expulsion de Saint-Georges du V.V.K.S. sous le prétexte d'indiscipline pour avoir voulu défendre notre drapeau belge et notre liberté linguistique ! Adoption du foulard écossais à la place de l’ancien vert et mauve après avoir sympathisé avec des scouts d’Ecosse.
Suite au difficultés patrioto-linguistiques la troupe Saint-Georges est exclue du V.V.K.S. et rayée du mouvement scout. Elle continue cependant ses activités.

1938

Malgré cela les activités continuent et le premier grand camp de toute la troupe et du clan nous amène à l’étranger: Le Rhin et la Moselle à vélo et en bateau. Premier contact émotionnel avec le nazisme, les Hitlerjugend, les grandes manoeuvres de la Wehrmacht.

1939

Formation de la première Meute de louveteaux Lucien de Potter.La guerre ! Saint-Georges se met au service des réfugiés, de la Croix-Rouge et de la L.P.A. (Ligue de Protection Aérienne). Bombardement de Gand : explosion de la charrette des Ecureuils devant la gare, les maigres bagages des réfugiés que nous aidions brûlent.

1940

Nous les hommes de plus de 18 ans doivent partir pour la France. J'organise cet exode pour un groupe de 6 scouts, en grand uniforme, ce qui sera très précieux pour cette dure et longue épreuve de près de 3 mois. A vélo jusqu'à Paris et en train jusqu’à Castelnau près de Montpelier. Là aussi services divers auprès des réfugiés et des enfants de Caselenau plus un sauvetage en mer à Palavas-Les-Flots. Les "Ceusses de Montpelier" se distinguent dans l'aide aux réfugiés, puis dans la direction d'un patronnage de petits français. Plusieurs de nos routiers étant morts au front. Le clan porte le nom de Clan Marcel Debrulle.
De retour au pays, sous l'occupation allemande, nos activités vont continuer jusqu'à l'interdiction totale du scoutisme par les allemands. Des réunions secrètes s'organisent.

1941

Le V.V.K.S. veut bien reprendre Saint-Georges dans ses rangs mais à condition de flamandiser d'abord quelques patrouilles pour qu'ensuite le reste suive. Une scission se fait au sein de Saint-Georges. D'une part les frères Van Driessche, nos fondateurs, et quelques ainés (routiers) d'accords avec le V.V.K.S. et d'autre part le Chef de Troupe Lucien De Potter (Renard doré) et tous ses assistants. Le premier local au Boulevard des Martyrs est "liquidé" en une journée et restitué aux frères Van Driessche.

1942

Lucien De Potter loue un nouveau local puis cède sa place de Chef de Troupe à Guy Gaeremynck. Le local du Boulevard des Martyrs devenant "trop petit", nous louons celui du Hareng Pec. Les coins de patrouille sont reconstruits, mais le local reste fermé. De réunions clandestines s'organisent à la maison afin de former un solide noyau de chefs.
Saint-Georges sommeille mais ne meurt pas !

1944

La libération ! Tout peut recommencer...
Le groupe fête ceci par un grand camp. Toutes les activités reprennent et une troupe ‘Lones’ est formée pour réunir les scouts pensionnaires. Ré-intégration de Saint-Georges au V.V.K.S. Formation d’une troupe et d’une meute d’expression flamande (à la demande du V.V.K.S., pour se réconcilier suite à l'expulsion de 1937). Création d’un journal ‘Lones’ puis du ‘Saint-George’s Mail’. Fondation de la 'Saint-Georges' sextet‘ puis de la 'Route Chantante’, chorale des anciens qui durant 25 ans rendra un peu de joie parmi les handicapés, les sanatoriums, les hôptiaux, les troupes scoutes.
Deuxième expositon de techniques scoutes.

1945

Formation des ‘Anciens des Chevaliers de Saint-Georges’.

1947

Clan du ‘Big-Bang’ : 3 troupes, 2 meutes, 1 clan : 150 membres. Et cela continue… De grandes opérations financières sont organisées pour remplir la caisse: Gilbert Bécaud, 'Les Compagnons de la Chanson', la ‘Chorale du Scoutisme Français’ de César Geoffray vient au théâtre de Gand, ...
Participation de Saint-Georges au Jamboree de Moisson (France).

1948

Robert Verbeke fonde l'a.s.b.l. 'Les Anciens des Chevaliers de Saint-Georges' 

1949

25ième anniversaire fêté à Merelbeke. La baronne della Faille nous offre un nouveau drapeau dans le cadre du Château des Comtes.
Les anciens font venir plusieurs fois les ‘Compagnons de la Chanson’ à Gand, également Gilbert Bécaud.

1954

30ième anniversaire à Zwijnaarde. Jules et Gérard Van Driessche sont décorés par le V.V.K.S. pour service rendu au scoutisme !

1961

Occupation du nouveau local acheté par les anciens, rue des Thérésiennes, en avril. Reconstruction des coins de patrouille et du clan.

1963

Inauguration du local des Thérésiennes. Scission de la troupe en juniors et seniors..

1964

40ième anniversaire à Zwijnaarde. Bal au Cercle Artistique. Opération ‘40’ Route Chantante. Le groupe compte 72 loups, 44 juniors et 32 seniors.
Grand camp à Hatrival.

1966

2ième troupe juniors et 2ième troupe séniors. 

1967

Création de la branche 'Pré-Clan' (plus tard JIN).

1969

Grandiose fête de la ‘Route Chantante’ pour ces 25 années d’existence.

1971

Le groupe atteint le nombre de 250 membres. Les branches doivent s'installer un peu partout dans d'autres locaux que le nôtre.

1974

50ième anniversaire.
Inoubliable mini Jamboree international à Ochamps réunissant plus de 500 scouts (américains, irlandais, luxembourgeois, italiens, marocains, etc…).
Le groupe Saint-Georges compte 3 meutes, 3 troupes juniors, 4 troupes seniors, 1 pré-clan (jin) et un clan, 320 membres dont plus de 50 chefs et cheftaines !
Un grand bal au château de Laarne est organisé ainsi qu’un somptueux banquet pour clôturer le 50ième à La Pinte sous la supervision de Jean-Marie Viteux.

Quel programme, quelle vitalité, quels dévouements !

1984

Et Saint-Georges continue, les Anciens aussi, dont le futur répertoire comptera plus de 2.000 noms. 

1994

70ième anniversaire. Camp d'unité à Ochamps sous la supervision de Jean-Philippe Vierin. 

1997

Camp Senior en Pologne.
Junior 1 campe à Bertrix.

1998

Premier site Saint-Georges par Pascal Hyde.
Camp Senior en Irlande où les Seniors I marcheront le Ring of Kerry, les Seniors II y ajoutent les Lacs du Connemaras.

1999

Et les activités se poursuivent jusqu’à ce jour.
Show Saint-Georges.
Les Anciens ayant fait leur 49ième camp à Tellin.
75ième anniversaire. Messe à Saint-Jaques et banquet dans la Lakenhalle du Beffroi.
Camp Senior dans les Pyrenées français.

2000

Célébration du 75ième avec un camp d'unité éclaboussé à Louette Saint-Pierre sous la supervision de Franis De Decker. Gwenn Englebienne est élu comme son successeur.
Les Seniors partent en camp en Tchequie.

2001

Camp Jin au Mont Chauve, Nice.

2002

Camp Jin dans les Alpes français.
Meute I part au camp à Haut-Fays, Meute II a son campement à Florennes.

2003

25 février, Saint-Georges inogure sont local virtuel, c.a.d. le site Saint-Georges. Theresiennes.tk a pu fêter sont 1000ième visiteur en mai. C'est à ce moment là qu'un forum à été installé, ce qui a fait grimper les visites encore plus vite. Une histoire avec beaucoup de potentiel, à suivre pendant l'année 2003-2004 où le site prendra une place importante dans le fonctionement de notre troupe.
Camp Sénior dans les Pyrenées espagnols.
Camp Jin au Mont Chauve, Nice.
Camp Meute I à Florennes.
Camp Junior I à Gros Fays.

21 mars: Grande pièce de Théâtre à La Pinte, joué par les jins. 'Une Salle d'Attente'.

27-28 juillet: Débats et élections du nouveau Grand Chef: François Fobe - Sébastien Mortier - Olivier Gernay vs. Gauthier Beyaert - Mathias Ingels.

27 août: Saint-Georges échange l'adresse theresiennes.tk pour theresiennes.be.

27 septembre: Passage Nouveau Concept où Gauthier Beyaert reprend le flambeau de Gwenn Englebienne. Un passages pleins de nouveautés. Le groupe vie !

11 novembre: Grande messe Saint-Georges célébré dans l'église de Sainte-Barbe par Jacques de Kemmeter suivi d'un grand banquet au Château Carelshof de Mont Saint-Amand. Nous acceuillons 200 personnes assises, 60 jeunes profitent du walking dinner à l'étage du château. Les Mecs Eclectics font danser entre 400 et 500 personnes. Un succès inoubliable.

2004

Le site qui célèbre son premier anniversaire a pu accueillir plus de 12.000 visiteurs depuis le 25 février 2003.

14 février: 'Grande Journée Saint-Georges à la mer' au profit du Kinderkankerfonds.

20 mars: Show Jin 'Lazy Dog' à La Pinte.

1 - 15 juillet: Grand Camp d'unité - Camp80 et inauguration du nouveau drapeau Saint-Georges.

 

 

Si tous les feux de camp par Saint-Georges allumés groupaient encore ici tous nos bons vieux amis, l'horizon reculerait ne pouvant limiter ce qui fait des Anciens une chaîne infinie !

Du haut du ciel, bien calés dans leur nuage les frères Van Driessche peuvent être fiers du formidable « Big-Bang » qu’ils on déclenché !
Vive les Chevaliers de Saint-Georges